Les États membres, réunis en conseil virtuel le 19 juin, ont débattu des nouvelles propositions financières de la Commission pour la relance et le budget à long terme de l’UE (2021-2027). Si le président Charles Michel s’est félicité de certaines « convergences », des questions restent à négocier : répartition de l’aide, équilibre entre prêts et subventions...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
95%

Vous avez parcouru 95% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !