C’est la proportion d’éleveurs, sur les 3 500 agriculteurs en situation de burn-out ou d’épuisement professionnel, qui ont bénéficié en 2017 de l’aide au répit délivrée par la MSA. Ce soutien a permis l’attribution de 28 000 journées de remplacement. La tranche d’âge la plus concernée par cet accompagnement est celle des 41 - 60 ans. Ce sont majoritairement des...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
85%

Vous avez parcouru 85% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !