C’est le nombre de nouvelles unités injectant du biométhane en 2017. Au total cette année-là, 44 sites ont injecté 406 GWh, soit l’équivalent de la consommation de 34 000 logements. Les sites agricoles représentent presque la moitié de la capacité maximale annuelle d’injection. Si l’on ajoute les unités valorisant le biogaz en électricité et en chaleur, la France frôle les 600 unités de méthanisation. Par ailleurs, la filière du gaz renouvelable recense 361 projets d’injection en file d’attente représentant une production de 8 TWh/an, soit l’objectif du pays pour 2023.