Très en colère, les syndicats ont quitté la réunion d’information et d’échange sur le Plan loup 2018-2023, qui se déroulait à Lyon, le 12 septembre. Ils refusent catégoriquement les propositions du gouvernement. « Elles sont un véritable mépris pour les éleveurs », indiquent-ils dans un communiqué. Ils regrettent que leurs propositions aient été « balayées d’un revers de main » et indiquent qu’ils « sauront faire entendre leur désespoir de quelque manière que ce soit ! »