Si la majorité des 15 mesures annoncées lundi 26 mars font consensus, l’Association des agriculteurs méthaniseurs de France en critique certaines. Comme pour la FNSEA, le point noir est la proposition visant à rendre possibles les mélanges d’intrants comme les boues de stations d’épuration et les biodéchets. L’Association s’oppose aussi à la sortie du digestat du statut de déchet. « Le retour au sol du digestat doit rester lié au mécanisme du plan d’épandage. »