Affectée aux producteurs de betteraves pour Saint Louis Sucre (usines de Roye et d’Étrépagny), Avenir sucre entend passer à la vitesse supérieure et obtenir la reconnaissance officielle de l’OP par les pouvoirs publics. Mais il lui faut pour cela 250 adhérents. Avenir sucre a donc lancé, le 16 octobre, une campagne de souscription. L’OP met en avant la volonté d’un « contact étroit avec l’industriel, comme ce qui se fait dans les légumes ».