Le 18 novembre, l’AIBS (1) a remis au gouvernement son plan stratégique de la filière betterave-sucre. L’objectif du plan est de « conforter la France comme leader européen », dans un contexte post-quotas difficile. Les cinquante-deux propositions concernent la compétitivité de la betterave, celle de l’industrie sucrière, la diversification des débouchés et la valorisation...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !