Malgré les risques pointés par l’Efsa, l’UE vient de décider de prolonger de sept ans l’autorisation du cuivre en agriculture à partir du 31 janvier 2019. La quantité maximum autorisée par hectare a toutefois été abaissée de 6 kg à 4 kg par an, avec la possibilité pour les producteurs de dépasser ponctuellement cette limite, à condition de compenser l’année suivante...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !