Une centaine de Nobel a demandé, le 30 juin, aux gouvernements du monde entier de désavouer la campagne de Greenpeace contre les OGM, et notamment contre le riz doré. Selon elles, « toutes les agences scientifiques et réglementaires dans le monde ont établi que les cultures et les aliments améliorés grâce aux biotechnologies sont aussi sûrs, sinon plus, que ceux provenant de toute autre méthode de production. »