Atteindre 50 % d’exploitations en agroécologie en 2040, c’est l’une des 146 propositions de la convention citoyenne, entérinées par le chef de l’État le 29 juin. Plusieurs concernent l’agriculture, comme la réduction de l’utilisation des engrais azotés par la mise en place d’une redevance pollution, ou encore la diminution de l’usage des pesticides de 50 % en 2025.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !