La préfecture de Saône-et-Loire à ouvert une enquête publique sur le projet d’un centre de quarantaine pouvant accueillir jusqu’à 3 910 bovins. Le dossier a été déposé par un éleveur de 320 vaches allaitantes. La polémique enfle, jouant sur la confusion entre élevage et site de quarantaine. Bien que sa capacité en ferait le plus gros centre de France, rappelons que les animaux n’y séjourneraient que cinq semaines.

Votre analyse du marché - Bovins maigres

Meilleure tenue des prix pour les mâles charolais

Les sorties restent limitées et peinent à couvrir une demande croissante, face au retard de mises en place dans les ateliers italiens. Le relèvement des prix des jeunes bovins participe à l’animation commerciale.