La préfecture de Saône-et-Loire à ouvert une enquête publique sur le projet d’un centre de quarantaine pouvant accueillir jusqu’à 3 910 bovins. Le dossier a été déposé par un éleveur de 320 vaches allaitantes. La polémique enfle, jouant sur la confusion entre élevage et site de quarantaine. Bien que sa capacité en ferait le plus gros centre de France, rappelons que les animaux n’y séjourneraient que cinq semaines.

Votre analyse du marché - Bovins maigres

Une reprise lente

Avec le jour férié du 14 juillet de nombreux commerçants n’ont pas « villagé » la semaine dernière. Les éleveurs sont accaparés par les moissons et les foins et sont peu disponibles pour la vente de leurs animaux.