Satisfaite de la proposition d’Inaporc, qui va dans le sens d’une « gouvernance rééquilibrée entre l’amont et l’aval de la filière porcine », la Fédération des industriels charcutiers traiteurs transformateurs de viande (Fict) a décidé, le 9 janvier, de réintégrer l’interprofession. Elle en avait claqué la porte en janvier 2016, en raison de « désaccords profonds de stratégie et de gouvernance ». Pour la Fict, « l’interprofession reprend tout son sens » aujourd’hui.