« En accord avec Synutra, nous avons décidé de réduire nos livraisons », explique Jean-Paul Prigent, administrateur de la coopérative, cité par Ouest-France. En cause : la dégradation du marché des poudres. La coopérative a donc divisé par deux les volumes livrés à l’industriel chinois implanté à Carhaix. Leur accord prévoit la fourniture annuelle de 280 millions...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !