Le préfet de la Mayenne a donné son accord, le 31 mai, pour une reprise de la production de poudres de lait destinées aux adultes par l’usine Celia, propriété de Lactalis. Cette première phase d’activité a pour objet de « vérifier les mesures correctives mises en œuvre, précise le ministère de l’Agriculture. Leur commercialisation n’interviendra qu’à l’issue d’une période de contrôles renforcés et d’inspections officielles permettant de garantir l’absence de toute contamination. »