Un consortium international, mené par l’Inra et réunissant des chercheurs en France, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Afrique du Sud, a obtenu un génome du pommier de très haute qualité, ouvrant la voie à la création de nouvelles variétés, plus économes en produits phyto. Des réarrangements importants produits dans le génome il y a environ 21 millions d’années ont été identifiés. Ils pourraient être dus à l’émergence des montagnes de Tian Shan au Kazakhstan, la région d’origine de la pomme.