C’est le cap franchi, cette année, par le cheptel aubrac. L’IPG enregistre précisément 207 878 individus en 2017. La race se positionne en quatrième place dans le classement des races allaitantes françaises, derrière la salers et ses 215 000 vaches comptabilisées en 2016. Si le cheptel aubrac est faible comparé au 1,5 million de charolaises ou 1,1 million de limousines, son évolution est trè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
83%

Vous avez parcouru 83% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !