C’est la hausse de la consommation apparente de viande, d’après une note de conjoncture Agreste publiée le 24 mars 2017.La consommation de viande de boucherie, qui représente 68 % de la consommation de viande, baisse légèrement tandis que celle de volailles de chair progresse de 4 %. Elle est la seule à avoir gagné du terrain en 2016 et atteint son plus haut niveau depuis 1999. Depuis 2011, elle est davantage consommé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !