C’est la part de la population qui consomme de la viande bio, selon une étude réalisée en avril 2017 pour la commission bio d’Interbev. Près de la moitié des Français sont des acheteurs très occasionnels, et seulement 2 % sont des consommateurs exclusifs. Un quart des acheteurs de viande bio déclarent vouloir augmenter leur consommation à l’avenir, contre 4 % qui prévoient de la baisser. Enfin, 70 % n’envisagent pas de changement dans leurs habitudes. Des chiffres jugés très positifs par Interbev, qui y voit le signe qu’une base de consommateurs fidèles est en train de se constituer.