Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a vanté le bilan de son équipe et de la majorité présidentielle sur le plan agricole pour l'année 2011 écoulée, mardi 24 janvier, lors de ses voeux. Il a insisté sur les trois grandes orientations en matière de politique agricole qu'il a prises durant trois années au poste de ministre :

- La compétitivité des entreprises agricoles, avec la diminution du coût du travail, la réorganisation des filières et des interprofessions, la contractualisation, ainsi que la réduction du coût énergétique.

« Ce sont les filières qui ont le plus avancé dans leur réorganisation qui ont les meilleurs résultats économiques » et j'espère que ça servira de modèle pour tous », a réagit le ministre.

- Le « choix européen », sur lequel Bruno Le Maire assure n'avoir « jamais dévié d'un pouce ». Il se dit « fier d'avoir sauvé le budget de la Pac », un « acquis majeur et essentiel pour tous les paysans français pour les années à venir », et se dit confiant sur les sujets de la régulation des marchés agricoles.

- Le choix de « l'ouverture des exploitations au monde », vers des « marchés porteurs de croissance » (mise en place d'un GIE d'exportation en viande bovine), tout en encensant le rôle de la présidence française au sein du G20 dans l'organisation de la lutte contre la spéculation sur les matières premières.

Réalisation : Marine Gramat

A télécharger :