Entrez dans l’usine Fendt
/
  • C’est à Marktoberdorf en Bavière que se trouvent le siège social et l’usine de tracteur Fendt. La transmission à variation continue Vario qui a contribué à la renommée de la marque est également construite sur ce site. L’usine de tracteurs représente 72 000m2 pour 700 employés alors que celle des transmissions est d’une superficie de 60 000m2 pour 900 employés.

  • L’usine comprend une ligne de montage où l’on retrouve tous les modèles du 200 au 1 000, de 50 à 500 ch. Un tracteur sort tous les 6 min 4 s de l’usine. Tous les tracteurs fabriqués ont été commandés, il n’y a pas de stock.

  • Le châssis est positionné sur un système de plateau automoteur guidé depuis le sol. Les opérateurs sont formés pour trois postes différents, pour plus de flexibilité.

  • À la fin de la première ligne de production, le châssis est fixé sur un pont roulant. Il va subir différents traitements de surface. Plusieurs étapes sont réalisées par des robots pour appliquer différents produits avant la couche de peinture.

  • Une fois peint, le châssis reprend sa place sur un chariot automoteur pour la suite (et la fin) de l’assemblage.

  • L’ensemble cabine + ailes n’est pas fabriqué sur place mais dans l’usine de Asbach-Bäumenheim, qui comprend 1 000 employés sur 60 000m2.

  • Sur la ligne de production, le sous-ensemble cabine + ailes arrive par au dessus pour être positionné ensuite sur le châssis. Plusieurs opérateurs sont alors nécessaires pour réaliser la jonction de ces deux parties.

  • Le tracteur reçoit ensuite son capot, et les différentes pièces externes comme les garde-boue ou le pot d’échappement. Les capots sont également fabriqués à la demande pour répondre aux différentes options comme les versions « Black Beauty » ou « Design Line ».

  • Les roues sont apportées sur la chaîne de production de part et d’autre du tracteur avec des transpalettes robotisés.

  • Le tracteur est presque fini, il passe alors quelques tests sur un banc à rouleaux. Le but est de s’assurer que le tracteur fonctionne parfaitement

  • Le tracteur reçoit ensuite les dernières finitions, ainsi que les inspections finales avant de quitter l’usine.

  • Sur le parking extérieur, on retrouve toute la production qui attend son départ. La couleur du tracteur est l’une des personnalisations possibles. En plus de la célèbre couleur noire « Black Beauty », on a pu croiser des modèles orange destinés à la voirie mais également des tracteurs blancs ou encore « verts sapin ».

  • Différentes couleurs et maintenant différentes marques. En effet la gamme 1 000 est proposée au États-Unis sous la marque Challenger. Les modèles sont cependant fabriqués en Allemagne.

  • Pour des tests plus poussés, Fendt possède maintenant un banc d’essai. Le tracteur repose sur quatre rouleaux freinés. Un banc est également branché sur la prise de force.

  • Le banc permet de tester les tracteurs dans des conditions de 5 à 45 °C, avec des vents de 20 km/h. L’électricité produite par les bancs est réutilisée dans l’usine.