Au lycée forestier de Crogny, dans l’Aube, les élèves disposent de deux tracteurs, de tronçonneuses, de débroussailleuses… tout un tas d’équipements qui permet d’optimiser la formation des forestiers de demain. Parce que c’est un établissement public, il bénéficie de subvention du Conseil général. Ce dernier a récemment mis la main à la poche pour aider le lycée à s’équiper d’un tout nouveau 135-chevaux. La Région a répondu favorablement à notre demande de subvention, explique Fabien Chalumeau, proviseur du lycée. Pas en totalité, mais elle a versé 70 200 €. » Le tracteur remisé, avec toutes les options, coûte un peu plus de 110 000 €.

Le Valtra HiTech 5 du lycée de Crogny est équipé d’un moteur de 135 chevaux Agco Power, aux normes Tier 4, 100 % AdBlue, sans filtre à particules. Bien sûr, le tracteur dispose de pneus forestiers avec jantes forestières et d’une cabine suspendue et anti-écrasement. « Elle est prévue d’origine par Valtra. Le blindage vient d’un constructeur homologué Valtra », précise Claude Canot, de la SARL Canot Agri, concessionnaire Valtra. Le poste inversé est intégré à la cabine, homologué d’origine par le constructeur. Le proviseur et les professeurs ont souhaité un tracteur disposant d’un relevage avant, tout hydraulique, pour pouvoir faire un chantier avec une fendeuse devant, et d’un second derrière avec un combiné coupeur-fendeur.

Davantage d’ergonomie

Selon Daniel Dellemburger, élève en première année de bac pro, le confort de travail s’est nettement amélioré. « Il y a davantage d’ergonomie, c’est plus facile pour conduire, surtout en forêt, dit-il. L’ancien tracteur n’avait pas de poste inversé. Le Valtra dispose aussi d’un siège passager homologué pour travailler avec le professeur à nos côtés. C’est mieux car, même si seul au volant on apprend beaucoup, quand le professeur est là il peut nous conseiller. »

Dans la région, seul Valtra était en mesure de répondre à l’appel d’offres du lycée de Crogny, car pour la sécurité des élèves, le tracteur doit répondre aux normes strictes de sécurité Fops 2. « Parce que nous sommes presque les seuls à être homologués sur le marché, nous sommes systématiquement sollicités pour les appels d’offres », indique Claude Canot, de la SARL Canot Agri, concessionnaire Valtra.

Hélène ChaligneJournaliste web