Le Fendt 412 Vario (diaporama)
/
  • Tracteurs de 130 ch - Sept 4-cylindres à l'essai : le Fendt 412 Vario (diaporama) Tracteurs de 130 ch - Sept 4-cylindres à l'essai : le Fendt 412 Vario (diaporama)

  • Le moteur Deutz du Fendt possède la même cylindrée que celui qui équipe le Deutz-Fahr mais bénéficie en plus de quatre soupapes par cylindre, dun visco-coupleur sur le ventilateur et dune gestion différente de la cartographie. Le moteur se distingue par sa consommation très réduite à la prise de force et selon les tests en six points de la courbe de puissance.

  • Les boules dattelage supplémentaires peuvent être stockées sur ce petit rail placé sur laile arrière droite. La présence de cet espace de rangement incite le chauffeur à être un peu plus ordonné.

  • Fendt propose lespace de conduite le plus réduit. Le chauffeur est assis confortablement mais il est impossible dembarquer un second adulte de taille normale. La finition de la cabine est de bonne facture et lergonomie est satisfaisante.

  • La programmation des séquences répétitives en bout de champ s'effectue sur le terminal Vario. Elle peut être menée en marche ou à larrêt. Fendt a été le premier à proposer ce type de gestion des séquences par ordinateur et certains concurrents proposent aujourd'hui une solution un peu plus simple à prendre en main. Chaque fonction est déclenchée au choix du chauffeur en fonction du temps, de la distance ou de la position des bras de relevage.

  • Le joystick est le coeur du système dexploitation du Fendt. Sa fonction principale est la commande de la boîte Vario. Plus le chauffeur le pousse vers l'avant, plus la vitesse augmente. Il suffit de lincliner vers la gauche pour changer le sens de marche tandis qu'une inclinaison vers la droite active la vitesse mise en mémoire (Tempomat). Les boutons bleus commandent deux distributeurs. Le chauffeur détermine la fonction des boutons turquoise sur le terminal Vario. Ils peuvent commander le relevage, la combinaison relevage-prise de force ou encore les séquences de bout de champ.

  • Le bloc des radiateurs souvre comme une boîte et libère un accès totalement pour souffler les pailles et les poussières.

  • Les stabilisateurs autobloquants sont proposés de série sur le 412 Vario. Ils offrent aussi une force de terrage supplémentaire si c´est nécessaire mais manquent de réactivité avec une charrue. Les prises de distributeurs sont correctement identifiées avec des couleurs qui se retrouvent sur les commandes en cabine.

  • Le tableau de bord est entièrement numérique. L'écran de droite reprend les principaux indicateurs de niveau. La petite fenêtre du centre indique si la transmission est en mode joystick ou pédale. L'écran de droite est le plus sollicité puisquil informe sur la vitesse et les régimes. Il permet aussi de réaliser quelques programmations dont celles liées à la prise de force.

  • Ce terminal Vario est le coeur du tracteur. Il permet de régler la plupart des fonctions. Le chauffeur navigue dans les menus avec les touches sensitives F1 à F5. Une fois parvenu au paramètre, il indique sa valeur souhaitée avec les trois potentiomètres.

«La France Agricole» s'est associée à nouveau avec ses homologues européens «Boerderij» (Pays-Bas), «Farmers Weekly» (Grande-Bretagne) et «Top Agrar» (Allemagne) pour tester plusieurs tracteurs sur une exploitation du nord de l'Allemagne. Retrouvez la vidéo enregistrée à cette occasion et les diaporamas des essais.Nous avons choisi de mettre à l'épreuve un large panel de tracteurs de 130 ch avec pour caractéristique commune un moteur à 4 cylindres.Cette catégorie de tracteurs puissants et compacts a actuellement le vent en poupe dans les exploitations de polyculture-élevage.Les engins choisis (Claas Arion 530, Deutz-Fahr Agrotron K 430, Fendt 412 Vario, John Deere 6430 Premium, Massey Ferguson 6470, New Holland T 6070 et Valtra N 121 A) ont subi deux semaines d'essais avant de recevoir le verdict de testeurs.Bienvenue à bord des plus puissants des 4 cylindres.par Corinne Le Gall(publié le 29 janvier 2009)