Lindner Lintrac 90 : le diaporama
/
  • Nous avons pris les commandes du Lindner Lintrac 90 avec chargeur frontal. Ses quatre roues directrices et sa transmission à variation continue font de lui un outil à tout faire.

  • Son chargeur Frontal Hydrac EK 2100 semble surdimensionné par rapport au tracteur, mais nous avons été agréablement surpris par la visibilité offerte et la maniabilité de l’ensemble.

  • Le Lintrac, s’est révélé comme un tracteur compact, adapté au passage dans les bâtiments d’élevage avec une hauteur hors tout de 2, 40 m et largeur hors tout de 2,20 m.

  • Le mode crabe est un vrai plus pour curer les bâtiments. Il permet de s’approcher facilement des murs, et de s’en dégager aussi simplement.

  • Le Lintrac est bas. Il offre ainsi une accessibilité très facile à gauche comme à droite grâce aux larges portes.

  • La cabine 6 montants est spacieuse et offre une bonne visibilité. Elle est suspendue mécaniquement. Le siège à suspension pneumatique peut être reculé assez loin.

  • Le toit de cabine vitré facilite la visibilité lors des travaux de chargement ou de rangement des balles rondes.

  • Pour la vitre arrière, une double charnière offre une grande ouverture.

  • Les commandes du Lintrac sont sobres et bien agencées. Les pictogrammes sont clairs. L’accoudoir multifonctions est solidaire du siège. Il bascule vers l’arrière pour faciliter la sortie par la droite.

  • L’accoudoir regroupe le joystick pour manipuler le chargeur et la palette pour la transmission. Ces commandes tombent sous les mains. La molette n’est pas le système le plus convivial.

  • Le terminal baptisé I.B.C prend place derrière le volant. Il est couleur mais pas tactile. Il permet de nombreux réglages comme la transmission, le relevage ou encore l’hydraulique.

  • Les modes de direction se gèrent à l’aide d’un boîtier dans le montant droit de la cabine. Les roues sont dotées de capteurs pour un recentrage automatique.

  • Les quatre roues directrices, c’est l’arme secrète du Lintrac. L’angle de braquage du pont arrière est de 20°, contre 52° pour l’avant.

  • Sur chaque aile, on retrouve une commande pour le relevage et une commande pour la prise de force. Elles sont placées au niveau des feux arrière.

  • Le pont avant n’est pas suspendu. Il est d’origine ZF, mais est usiné et monté par Lindner. Il possède un empattement de 2,30 m.

  • Le moteur est un bloc 4 cylindres Perkins de 3,2 l. Il développe 102 ch de puissance maximale au régime nominal. Il est couplé à une transmission à variation continue fournie par ZF, dotée de deux gammes.

  • Le centre de gravité bas du Lintrac lui confère une bonne stabilité, même au chargement de fumier. Notre modèle était équipé d’une masse de 800 kg à l’arrière.

  • Le chargeur Hydrac EK 2 100 propose une hauteur de levage de 3,67 m au point de pivot. Idéal pour le chargement de l’épandeur à caisse étroite.