Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Sécuriser l’apprentissage des élèves en un coup de pouce

HD / LD

Grâce à un dispositif d’arrêt d’urgence à distance, les enseignants du lycée forestier de Crogny dans l’Aube laissent leurs élèves seuls en cabine, pour qu’ils gagnent petit à petit en autonomie.

Avec ses 135 ha de forêt, le lycée de Crogny forme 150 élèves, du CAP au BTS, en passant par une licence professionnelle, aux techniques forestières. Sur les chantiers, charge aux professeurs de les faire travailler dans les mêmes conditions que chez les professionnels, tout en assurant leur sécurité. La prudence voudrait qu’un adulte reste aux côtés de l’apprenant, en cabine. Une présence essentielle au départ de l’apprentissage, mais qui dès que le jeune gagne en autonomie, freine la prise d’initiative. Or, laisser l’élève, encore un peu maladroit, seul aux commandes d’engins forestiers serait trop risqué.

C’est pourquoi, l’équipe pédagogique de Crogny a eu l’idée d’un système d’arrêt d’urgence à distance. Idée qui remporte le soutien de la MSA. Ainsi, l’un des deux tracteurs de l’exploitation s’est vu équipé d’un boîtier d’une portée de 150 mètres. L’élève au volant se sent ainsi rassuré. Il ose se lancer, sachant qu’un adulte est prêt à intervenir en cas de problème.

Un casque pour communiquer

L’élève est équipé d’un casque, grâce auquel il reçoit les directives du professeur. « J’ai volontairement désactivé la fonction « émission » de l’apprenant, pour l’obliger à se débrouiller, et gagner ainsi petit à petit en autonomie », précise Éric Prestat, enseignant en agroéquipement. Ce dernier, boîtier d’arrêt d’urgence à la main, surveille son élève et s’assure du bon déroulement de l’exercice.

L’outil d’arrêt à distance possède un double avantage : la sécurité, d’accord, mais aussi le gain de productivité. « Lors de l’apprentissage de la conduite, il y a un élève sur le tracteur, et le reste de la classe qui regarde, explique Fabien Chalumeau, proviseur du lycée agricole de Crogny. Le dispositif imaginé par les professeurs permet de mieux rentabiliser les heures de conduites, puisque les deux tracteurs peuvent sortir en même temps sur un seul cours. » L’enseignant accompagne un élève en cabine dans un engin, et surveille l’autre à distance tout en restant en contact avec lui.

La sécurité au cœur des projets

Parce qu’il permet une évolution positive dans la formation des jeunes en sécurité, le boîtier d’arrêt à distance a bénéficié du soutien de la MSA. Cette dernière s’intéresse d’ailleurs de près aux diverses idées de lycée. Un concours intitulé Trophée Prévention Jeune, organisé par les MSA Sud Champagne et Marne Ardennes et Groupama Nord Est, est organisé auprès des établissements scolaires. Il fait concourir des jeunes sur des thématiques liées à la sécurité, et Crogny s’y démarque largement. Les élèves ont gagné plusieurs fois en proposant des projets innovants tels que des waders de sécurité, un pantalon de sécurité à genouillère et un simulateur de perche en tension.

Des idées soutenues par la MSA

« Ils ont une équipe pédagogique dynamique et soudée, soucieuse du bien-être et du devenir professionnel des élèves, félicite Julien Quesne, conseiller en prévention à la MSA Sud Champagne. La participation active des professeurs aux formations proposées par la MSA, leurs succès répétés aux trophées jeunes et leurs demandes d’intervention auprès de notre service Santé Sécurité au Travail démontrent leur motivation et la prise en compte de la sécurité dans leur politique pédagogique. Ce n’est que plaisir que de travailler avec des personnes motivées qui fourmillent d’idées. »

Et Crogny n’a pas fini d’inventer des solutions pédagogiques. Le prochain projet d’Éric Prestat ? Équiper les élèves de lunettes de sécurité avec une caméra, permettant après analyse vidéo de corriger leurs techniques d’abattage ou d’ébranchage.

Hélène ChaligneJournaliste Web

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
À lire également