Les matériels sur le devant de la scène
/
  • . Le constructeur italien Faccia décline sa mélangeuse automotrice en version Easy pour les exploitations ne souhaitant pas faire de route. Elle roule à 15 km/h maxi.

  • . Kuhn : D'une capacité de 15 m3, la Primor 15070 répond aux agriculteurs souhaitant pailler de grande aire paillée. Son double démêler aliment une turbine doté d'une tuyère pivotante ou fixe.

  • . Miro : Le constructeur franc-comtois redessine sa gamme d'épandeur à fumier de 14 à 18 m3. Il conserve une caisse galvanisé et une table d'épandage à disques de grands diamètres.

  • . Pichon : le constructeur breton complète son offre en épandeurs à fumier avec trois modèles de 8, 10 et 12 m3 en caisse surbaissée.

  • . Ponge : La bétaillère prend une autre dimension avec une finition haut de gamme. Le fond de la caisse antidérapant en aluminium est rainuré et fraisé sur la gamme Profil.

  • . Ponge : Le constructeur apporte une solution aux éleveurs pour la distribution de farine et aliments concentrés. : Terminé de porter les seaux dans le couloir d'alimentation. La distribution est assurée avec le Chrono Feed, attelé derrière un quad.

  • . Rolland : La bétaillère Beta Concept répond aux petites exploitations de montagne. La caisse ne mesure pas plus de 4 m de long. Son passage de roue ne dépasse pas les 15 cm à l'intérieur de la caisse.

  • . Supertino : La Distributrice de fourrages DF 70 est capable d'alimenter 70 vaches laitières en foin et regain. Sa capacité est de 24 m3 et elle est dotée de 3 démêleurs et d'un tapis de déchargement latéral.

  • . Supertino :Le constructeur italien a revu la conception de ses fourches qui assurent le transfert de la matière dans le canal. Cette configuration améliore le rendement de 15 % en terme de vitesse d'avancement.

  • . Tatoma : Le spécialiste espagnol de la distribution des fourrages améliore le confort des agriculteurs. Toutes les automotrices sont désormais dotées d'un joystick en bout d'accoudoir et solidaire de la suspension du siège.

En l'absence de concours de bovins, les stands consacrés aux matériels ont concentré une grande partie des visiteurs. Les nouveautés étaient au rendez-vous, pour le dernier salon dédié à l'élevage de l'année.

H. Etignard