Les photos du Sima 3 (diaporama)
/
  • Les photos du Sima 3 (diaporama) Les photos du Sima 3 (diaporama)

  • Ammann: Extension de la gamme articulée. Ammann étend sa gamme de chargeurs articulés avec le AL 140 et le AL 540. Des moteurs Yanmar équipent la gamme complète, qui s'étend à présent de 23 à 47 ch. L'articulation à double pivot offre une meilleure stabilité, avec également la possibilité de jumeler l'essieu avant. La transmission hydrostatique par cardan est munie de deux vitesses d'avancement. Du côté de la cabine, le valet de ferme AL 540 reçoit une cabine confort à deux portes et quatre phares de travail, et rétroviseurs. Le modèle AL 140 reçoit un arceau. Le verrouillage hydraulique des accessoires commandé en cabine est de série sur toute la gamme Ammann. Afin d'améliorer la longévité des vérins hydrauliques, les tiges sont traitées au titane.

  • Giant: Un valet de ferme de 45 ch. Le V425 T complète la gamme de valets de ferme articulés de la marque Giant. Il reçoit un moteur de la marque Kubota de 45 ch. La transmission est de type hydrostatique, avec des moteurs hydrauliques dans les moyeux de roues. Dans les terrains difficiles, un répartiteur limite le débit d'huile dans la roue qui patine, et l'envoie dans l'autre roue. Ce modèle est surbaissé au niveau du point de pivotement du brancard afin de baisser le centre de gravité du chargeur. Le bras court est spécialement conçu pour augmenter de manière très importante la force de levage, ainsi que la visibilité du chauffeur. La force de levage atteint les 2.300 kg pour un poids à vide de 2.200 kg. Giant propose également dans sa gamme un modèle à voie avant variable, offrant une stabilité lors de chargement de charge lourde. La marque fabrique également ses propres accessoires avec une offre de plus de soixante modèles.

  • Sodimac: Le nouveau Rafal 3000. Le Rafal 3000 est la troisième génération d'épandeur à hérissons verticaux. Le diamètre des hérissons a été revu avec un diamètre de 880 mm pour garantir un épandage plus précis, tout en gardant la cinématique de la génération précédente. La gamme se compose désormais de quatre modèles à simple essieu de 12, 14, 16,5 et 18,5 m3 et d'un modèle à deux essieux de 21 m3. Le tapis est équipé de chaînes marines de 14 ou 16. L'entretien et le nettoyage sont plus faciles, les endroits de rétention de fumier sont supprimés, et les points de graissage plus accessibles. En option, on retrouve un groupe hydraulique indépendant, un DPA avec radar, ou encore un système de pesée.

  • Emily: Le désilage amélioré. Emily présente plusieurs nouveautés au Sima 2009. Le godet mélangeur et distributeur Duo Mix pour ration sèche lancé il y a trois ans évolue. La capacité passe de 700 à 2.000 litres. Egalement, des nouveautés sur les godets de désilage et distribution, avec une évolution du positionnement des vérins de la mâchoire hydraulique de désilage. La vis rotative du godet à vis mélangeur tourne en sens inverse afin de mieux nettoyer le pied de silo en fin de désilage, et optimise le remplissage du godet. Ces deux dernières nouveautés limitent les échauffements de l'ensilage dans le silo, réduisant de façon conséquente les butyriques dans le lait. De manière à diversifier son offre, Emily propose depuis cinq ans des accessoires pour chargeurs télescopiques (godet, fourche…) et présente une nouvelle balayeuse. Equipée d'une lame de raclage avec un angle d'attaque permettant de décoller les résidus sur le sol, avant des les nettoyer avec la brosse.

  • Jeantil: Un tridem sur l'EPR 27-20. Le constructeur Jeantil propose un nouvel épandeur à caisse large de grand volume équipé d'un tridem. D'une charge utile de 20 tonnes et d'une capacité de 27 m3, cet épandeur est destiné aux entrepreneurs, Cuma et aux importantes exploitations. Deux vis d'un diamètre de 650 mm assure le démêlage du fumier et l'alimentation des deux plateaux d'un diamètre de 1.000 mm. Le fond mouvant à tapis reçoit quatre chaînes de diamètre 16 mm, et est muni d'un tendeur automatique à rondelle belleville. L'étanchéité de la caisse est assurée par une porte guillotine d'une course de 1,90 m.

  • Caterpillar: Un modèle compact. Alors qu'il s'est fait un nom avec des engins de travaux publics avec une grande portée et une forte capacité, Caterpillar se dote d'un modèle compact, le TH 255 Super Compact. Commercialisé en 2008, ce chargeur motorisé par un Cat de 84 ch possède une portée de 5,60 mètres avec une capacité nominale de 2,50 tonnes. La transmission est hydrostatique et l'hydraulique alimentée par une pompe de 85 l/min.

  • Deutz-Fahr: Une moissonneuse non-conventionnelle. Deutz-Fahr se lance dans la moissonneuse-batteuse axiale avec la 7545 RTS. Cette machine construite au Brésil renferme un rotor unique garni de battes à l'avant et de doigts à l'arrière. L'aménagement de la cabine est très moderne avec un écran tactile et des commandes par touches sensitives.

  • Bélair: Deux goulottes sur la pailleuse. Bélair offre une solution alternative à la goulotte rotative avec un pailleuse munie de deux goulottes: une à droite et une seconde à gauche. L'inversion du sens de rotation de la turbine permet de changer de goulotte. La distance de paillage de la Brick 2048 DE est la même qu'avec une goulotte rotative.

  • Jeulin: Une désileuse-pailleuse. Jeulin modernise sa gamme de désileuse-pailleuse-distributrice avec la Venus. Au-delà de son design inhabituel pour un matériel d'élevage, cette distributrice possède un rotor de démêlage agressif et une goulotte de distribution gauche - droite

  • Guerletub: Une logette à montage rapide. La nouveauté du stand Guerletub est la présentation d'une logette universelle à montage express. Ce système breveté est fondé sur un système de deux plaques en U et de quatre boulons. Il permet de changer rapidement la taille de la logette.

  • Dussau: Un incorporateur sur la pailleuse. La pailleuse pneumatique de Dussau bénéficie d'une nouvelle option, un incorporateur proportionnel d'additifs liquides et solides. Cela permet l'incorporation d'un désinfectant ou d'un ensemencement bactérien dans la litière. La quantité d'additif est proportionnelle au volume de paille épandu

  • RMH: Une automotrice de haut de gamme. Le constructeur israëlien expose un prototype de sa mélangeuse de haut de gamme Mixellent. Cette machine se caractérise par de nombreux équipements exclusifs dont la cabine mobile montée sur vérin qui s'élève jusqu'à 3,40 m pour offrir une meilleure vue sur la fraise de chargement et sur la distribution.

  • CRD: Séparation de phase. Le séparateur à tamis vibrant de CRD est conçu pour séparer les phases liquides et solides des lisiers sans homogénéisation préalable. Les matières à traiter arrivent sur le tamis mis en vibration par un moteur à balourd. Des toiles de 20 microns à 2 millimètres assurent le tri des éléments solides.

  • Miro: Racler les tapis. Le racleur Scarabeo de Miro est prévu d'origine pour une utilisation sur tapis. Il est compatible avec le tapis de raclage Multiway figurant au catalogue Miro. Il se décline en version hydraulique ou à chaîne.

  • Merlo: Un Multifarmer de grande puissance. Le Multifarmer 40.9 de Merlo ressemble de plus en plus à un véritable tracteur agricole. De l'avis du constructeur italien, ce nouveau modèle est réellement capable de labourer de manière intensive. Il possède un bras de 9 mètres pour une capacité nominale de 4 tonnes. Le moteur délivre 140 ch et le relevage arrière offre une capacité de 7 tonnes. La cabine est équipée d'une suspension pneumatique en standard.

  • Tecnoma: Le Novaflow primé. Le Novaflow, distingué par le jury du Sima, assiste la mise en oeuvre du pulvérisateur. Du début du remplissage au remisage, en passant par les phases de préparation de bouillie, de pulvérisation ou encore de gestion des effluents, les automatismes facilitent le travail et évitent les pollutions ponctuelles. En effet, l'une des fonctions du système consiste à éviter les débordements lors du remplissage de la cuve. Le Novaflow dialogue avec un terminal informatique en cabine, à partir duquel on programme des séquences d'actions. Des vannes électriques corrigent toute action non conforme.

  • Biogaz Planet: Un minifermenteur. Le mini fermenteur présenté par Biogaz Planet permet d'évaluer l'intérêt d'un projet d'installation de biométhanisation en conditions réelles. L'introduction dans le petit digesteur de 1,5 m3 des substrats prévus dans le cadre du projet fournit une bonne estimation de leurs pouvoirs méthanogènes. Les résultats, acquis après 10 semaines de tests, montrent par extrapolation si le projet est économiquement viable. Ils servent aussi à affiner le dimensionnement de l'installation. Enfin, utiliser ce minifermenteur comporte un aspect pédagogique, puisque les clients sont accompagnés par un technicien de Biogaz Planet.

  • Berthoud: Kondor, une rampe d'envergure. La rampe Kondor se replie en trois parties. Elle équipe les Ténor de 4.300 et 5.500 litres ainsi que le Raptor de 4.200 litres. Cette rampe en acier est disponible pour des largeurs de travail de 32, 33, 36 et 38 mètres. Son repliage réduit son encombrement, facilitant ainsi la conduite et le remisage des engins qui en sont munis. Elle bénéficie d'une suspension pendulo-axiale qui lui confère une stabilité en virage, en parcelles escarpées et en terrains plats avec ornières. Il est possible de passer d'une suspension uniquement axiale à pendulo-axiale depuis la cabine grâce à un verrou hydraulique.

  • Desvoys: Une version traînée du broyeur DRH. Au centre du stand, Desvoys trône le broyeur DRH de 8,4 m de largeur. Cette machine imposante est divisée en trois éléments. Un boîtier de 360 ch actionnent les transmissions puis les rotors équipés de fléaux Y avec palettes. Ainsi constitués, ces éléments de coupe favorisent l'aspersion et la répartition des végétaux. Des blindages de 4 mm d'épaisseur sont livrés de série. Des roues de jauge contrôlent la hauteur de coupe. Les groupes broyeurs peuvent recevoir un rouleau en option. 200 ch sont nécessaires pour travailler avec le DRH traîné.

  • Challenger: nouvelle cabine pour la série C. Les mastodontes Challenger soignent l'aménagement de leur poste de conduite. L'accoudoir est plus fonctionnel. Un écran tactile de 7 pouces améliore l'interface avec le paramétrage du tracteur. Toute la série C est désormais compatible Isobus. Cette évolution simplifie l'architecture électrique de la cabine en diminuant le nombre de câbles. Les tissus et les plastiques adoptent des coloris plus foncés.

  • Hanau Energies: Une toiture photovoltaïque simple. Hanau Energies, une entreprise alsacienne, distribue le Just Roof en France. Il s'agit d'une toiture photovoltaïque éprouvée sur des habitations depuis une quinzaine d'années. Posée sur une charpente, l'assemblage de panneaux monocristallins fait office de toiture grâce à son étanchéité. En dessous, pas de bac en acier ou de support en plastique. La ventilation des modules est ainsi assurée. Du fait de l'absence de ces protections, des aménagements seraient à prévoir en cas d'installation sur un bâtiment d'élevage.

  • Rabaud: La F31 pour les chantiers de fendage. La F31 fend les bûches à l'horizontale avec une force de 40 tonnes. Un système hydraulique convoie les bûches jusqu'à l'emplacement de fendage. La bûche peut mesurer jusqu'à 1 m de diamètre. Une fois la bûche éclatée en quatre parties, une sapie permet de reprendre les morceaux obtenus afin de les fendre à leur tour si besoin est. Le vérin est escamotable et la table repliable.

  • Väderstad applique un lifting à sa gamme Rapid. Ces semoirs voient ainsi leurs capacités de trémies augmentées. Ils reçoivent aussi de nouveaux paliers de disques à étanchéité renforcée. Les lignes du semoir ont été redessinées pour plus de fonctionnalité (accès à la trémie...). L'agriculteur peut dorénavant choisir entre cinq types d'attelage, contre trois sur les versions précédentes.

  • Väderstad: Le Rapid fait peau neuve. Väderstad applique un lifting à sa gamme Rapid. Ces semoirs voient ainsi leurs capacités de trémies augmentées. Ils reçoivent aussi de nouveaux paliers de disques à étanchéité renforcée. Les lignes du semoir ont été redessinées pour plus de fonctionnalité (accès à la trémie...). L'agriculteur peut dorénavant choisir entre cinq types d'attelage, contre trois sur les versions précédentes.

  • Grégoire Besson: L'Eurocult voit grand. La gamme de déchaumeurs à dent Eurocult s'agrandit avec l'arrivée d'un modèle de 11,30 m. Le 5000 SP dispose pour cela d'un châssis semi-porté à 5 éléments ne dépassant pas les 3 m de largeur une fois replié. La flèche d'attelage intègre un report de charge hydraulique pour une meilleure utilisation. Du côté des éléments travaillants, on retrouve des dents à sécurité non-stop mécanique. Plusieurs pointes et pas (230 ou 300 mm) sont proposés. Trois rangées de herses peignes finalisent le travail à l'arrière.

  • Pöttinger: Traction optimisée avec la Servo 6,50. La nouvelle charrue semi-portée Servo 6,50 est disponible en 6, 7, 8 ou 9 corps. De type monoroue, elle peut désormais recevoir le dispositif Traction Control. Ce système fondé sur un vérin hydraulique positionné entre la tête d'attelage et la poutre de la charrue. La Servo peut également être équipée dans la version Nova d'une sécurité non-stop hydraulique. Tous les réglages de la roue se font par hydraulique pour plus de commodité.

  • Polaris: Le Sportsman 6x6 en 800 cm3. Le Sportsman 800 est un véhicule utilitaire pur et dur. Ce quad particulier à six roues motrices débrayables adopte un moteur bicylindre de 800 cm3 à injection et refroidissement liquide. Du côté de la transmission, on retrouve un variateur associé à un sélecteur comportant deux gammes et une marche arrière. Le châssis intègre une caisse permettant d'élever la capacité de chargement à 363 kg. Dernière particularité, le Sportsman bénéficie d'une homologation tracteur permettant une conduite sans permis.

  • Köckerling: Le Vario en 3,50 m. Le constructeur présente pour la première fois une déclinaison 3,5 m de son déchaumeur à dents. Le Vario dispose de 12 dents à socs Topmix. Réparties sur 4 rangées, elles disposent d'une sécurité non-stop mécanique. Des lames niveleuses complètent le travail en répartissant terre et débris végétaux en surface. Le rouleau STS à profil U se charge du rappui et du contrôle de la profondeur de l'outil.

  • Carré: Le Pentasem pour les semis simplifiés. Carré présente un semoir basé sur son outil à dents Pentasol. Sur le Pentasem, la mise en terre est répartie sur cinq rangées de dents dont le terrage est contrôlé par des roues latérales. Une herse peigne se charge d'homogénéiser le lit de semences qui est refermé par une rangée de roues plombeuses. Cet appareil est disponible de 3,50 m à 6 m de largeur.

  • Kirpy: Le 350 BSC pour les chantiers intensifs. La gamme de broyeur de pierre BSC est avant tout destinée aux chantiers intensifs de type BTP. Conçu pour supporter des puissances minimales de 350 ch, ces broyeurs possèdent un double entraînement par courroie. Les BSC bénéficient d'un rotor de 2 m ou 2,5 m et d'une hauteur d'entrée de 500 mm. Le réglage de l'enclume et l'ouverture de la porte arrière se font par hydraulique.

  • Actisol: Le Roll Krop en poussé ou en tracté. Actisol lance le Roll Krop, un rouleau conçu pour être attelé aussi bien à l'avant qu'à l'arrière d'un tracteur. Un premier rouleau est équipé de lames orientables qui sectionnent le couvert végétal. Le deuxième rouleau à lames fixes pulvérise le reste de végétation. En utilisation avant, il permet la destruction des couverts avant de passer le combiné de semis attelé à l'arrière.

  • Holmer Terra Variant. Le porte-outil Terra-Variant d'Holmer fait peau neuve. Outre son nouveau look, il adopte une nouvelle motorisation Daimler-Chrysler de 490 ou 612 ch. La transmission full-powershift est également nouvelle. Avec ses 18 rapports avant et 6 arrière, elle intègre un mode de conduite Automotive pour une plus grande souplesse d'utilisation. Le Terra-Variant fait aussi dorénavant appel à la technologie Bus-can pour facilité la communication entre le porteur et l'outil associé.