Des exploitations XXL
/
  • . Vincent Sequeira s'est spécialisé avec son associé dans la culture de carottes. Ils en produisent 55.000 t. chaque année soit 40 % des ventes du pays.

  • . La ferme Rugani Greenway Farms de Vincent et Vito totalise une surface de 800 ha de carottes irriguées.

  • . La récolte des carottes est mécanisée. Un salarié surveille néanmoins l'évolution de la tête d'arrachage.

  • . Les carottes sont transportées à l'usine de traitement pour être mises en sachets.

  • . La main-d'oeuvre travaille 9 heures par jour sur des semaines de six jours en période de pointe (durant six mois) puis cinq jours par semaine en temps normal.

  • . Avant la livraison dans tout le pays, les carottes sont calibrées et stockées en chambre froide.

  • . L'exploitation de Louis Claassen produit des céréales sur 8.000 ha, élève 165.000 têtes de bétail, ainsi que des félins pour une réserve animalière de 17.000 ha.

  • . Les lionnes, lions et tigres mangent des carcasses des vaches élevées et tuées sur l'exploitation. Ils servent d'équarisseurs naturels.

  • . Le lion prend la pose dans son petit parc non loin de l'habitation de l'agriculteur.

  • . Les animaux sauvages se prélassent dans les prairies fraichement fauchées et pressées.

  • . Décor impressionnant de têtes empaillées de différents trophées de chasse d'un agriculteur.

  • . Les feed-lots regroupent plus de 20.000 têtes de bétail.

  • . Les races de taurillons et de génisses sont mélangées par lot de 120 animaux.

  • . La ration des bovins pour l'engraissement est à base de maïs ensilage, de résidus de maïs blanc (utilisé pour l'alimentation des Sud-Africains), et de foin.

  • . Les effluents sont épandus dans les champs. Le matériel français s'exporte en Afrique du Sud, à l'image de cet épandeur Jeantil.

  • . Les traitements des parcelles de maïs et soja se font par avion.

  • . La culture la plus présente est le maïs grain blanc. Il est utilisé comme base de l'alimentation humaine dans le pays.

  • . Echantillons de maïs blanc dans le centre de recherche de Monsanto.

  • . La firme américaine Monsanto est dotée d'un centre de recherche sur le maïs blanc OGM.

  • . Monsanto bénéficie de 6.000 ha chez plus de 100 agriculteurs pour cultiver son maïs semence.

  • . Un ensemble composé d'un semoir Horsch Maestro de 24 rangs en interrangs de 75 cm attelé à un John Deere série 9000.

  • . Un autre ensemble de semoir direct Horsch attelé à un Challenger.

  • . Le maïs OGM semé avec des interrangs importants sont capables de taller.

  • . Les traitements et l'apport d'engrais liquide sont réalisés à l'aide de deux pulvérisateurs Case IH Patriot pour une surface de 10.500 ha.

  • . L'agriculteur travaille en CTF (Controlled Traffic Farming). Les voies des tracteurs, pulvérisateurs et moissonneuses-batteuses sont les mêmes. Avec le GPS, les matériels utilisent les mêmes traces dans les parcelles.

  • . L'engrais est également apporté sous forme solide avec un mélange de type bulk.

  • . Malgré le semis en direct, les agriculteurs décompactent le sol sableux à une profondeur de 60 cm.

  • . Les moissonneuses-batteuses sont entretenues et préparée pour la récolte au sein de l'exploitation.

  • . Cartographie de rendement et d'analyses de sol.

  • . Une carrière de diamant à ciel ouvert chez un céréalier.

  • . Il faut extraire des centaines de tonnes de graviers pour trouver un diamant. L'agriculture assure un revenu plus régulier sur cette exploitation.

Nous avons visité quatre exploitations agricoles en Afrique du Sud. Feed-lot, milliers d'hectares de céréales : les chiffres donnent le tournis sur ces fermes qui utilisent les OGM et les hormones de croissance.