Lada Niva GPL 4 places
/
  • 1. Rustique. Arrivé sur le marché en 1971, le Niva accuse le poids des années, notamment au niveau du design.

  • 2. A toute épreuve. Entièrement recouverte de plastique, la cabine ne craint pas les salissures liées à l'utilisation dans une ferme.

  • 3. Ergonomie. Le levier de vitesse, en haut à droite, est placé trop loin du chauffeur. Les deux autres leviers commandent le blocage du différentiel et les gammes H et L.

  • 4. Perfectible. La finition laisse à désirer comme ici autour de la colonne de direction où tout le câblage est mis à nu.

  • 5. GPL. L'indicateur du niveau de GPL met du temps à s'initialiser.

  • 6. Ouverture. Le coffre s'ouvre uniquement depuis l'intérieur de la Niva, avec cette manette située à l'arrière près du siège passager.

  • 7. Spacieux. Le coffre est volumineux et les sièges se rabattent mieux que sur certains modèles concurrents. Le revêtement plastique permet de charger des matières salissantes.

Lancé en 1971 pour apporter une alternative tout-terrain aux Lada classiques produites sous licence Fiat, ce véhicule est commercialisé de façon discontinue en France, au gré des faillites de ses importateurs. Le Niva, qui est au catalogue depuis quarante ans, attire par son faible coût à l'achat. Les performances sont honorables mais le confort digne des années soixante-dix.

Sébastien Chopin, Henri Etignard, Corinne Le Gall et Nicolas Levillain