Quatre arracheuses deux rangs déportées à l’essai
/
  • La Spirit 6200 d’AVR est celle qui provoque le moins de blessures sur les tubercules. Elle a été lancée en 2012.

  • L’AVR utilise un système de peignes et un rouleau racleur qui ont tendance à abîmer les plus petits tubercules. Ces blessures sont toutefois superficielles.

  • La Spirit 6200 est équipée de diabolos en plastique, réputés moins sensibles aux bourrages et aux cailloux.

  • La trémie de la Spirit 6200 est la même que celle de l’automotrice Puma. Elle offre une capacité de 5,8 tonnes.

  • Sur l’AVR, le remplacement des roulement est rapide et économique puisque ces pièces standard sont disponibles chez tout les concessionnaires agricoles.

  • Pour le pilotage en cabine, AVR propose un joystick multifonctions ainsi qu’un écran DAnbfoss et quatre caméras de surveillance.

  • La Dewulf RQ 2060a été lancée lors de la campagne 2010. Elle est conçue sur les mêmes bases que l’automotrice R 3060.

  • La vitesse des tapis est réglable. Elle s’ajuste en branchant les cardans sur les différentes sorties de la boîte de vitesses.

  • Sur la Dewulf, les diabolos sont remplacés par des paires de disques épais. Cette solution est proposée en option.

  • La RQ 2060 est une machine classqiue avec un grand tapis à mailles et deux tapis à tétines. Destinée aux entreprneurrs, c’est uine arracheuse solide et lourde (21 tonnes à pleine charge).

  • La capacité de trémie est de 7 tonnes. Un capteur situé au bout de la table de visite maintient la hauteur de chute des pommes de terre à une distance constante.

  • La pluaprt des pièces de la DEwulf sont renfircées. Les trois premiers tapis sont entraînés mécaniquement.

  • La Grimme SE 260 est arrivée sur le marché en 2012 pour succéder à la BR 150.

  • La chaîne effaneuseà palettes en caoutchouc est une spécificité de Grimme.

  • L’unité d’arrachage est relevée par deux vérins. Les galets tire-fanes sont surdimensionnés.

  • Les pommes de terre sont transférées dans une trémie de 6,8 tonnes de capacité. Elle dispose d’un fond souple pour préserver les tubercules.

  • La SE 260 propose la finition la plus soignée du test, notamment au niveau des flexibles hydrauliques.

  • La surface de la plateforme de tri s’adapte en fonction du nombre de salariés autour de la table.

  • En cabine, la Grimme nécessite de nombreux boîtiers dont l’un comprend deux petits joysticks. A celà s’ajoute le guidage et les caméras de surveillance.

  • La Keiler 2 de Ropa est la dernière arracheuse de pommes de terre arrivée sur la marché./ Bien qu’elle trouve son origine dans la 8500 de WM, elle bénéficie de nombreuses solutions techniques propres à Ropa.

  • Les peignes à doigts pivotants de la Keiler 2 sont réglables en continu de deux côtés, à la fois en vitesse et en hauteur.

  • L’arrachage est confié à des coutres circulaires à entraînement hydraulique. Il est possible de n’arracher qu’un rang, par exemple pour faire les bordures.

  • La Keiler 2 renfoerme de nombreuses possibilités comme son essieu télescopique .

  • Conçue pour les entrepreneurs, la Keiler 2 affiche une capacité de trémie de 7,4 tonnes qui porte le poids total de la machine en charge à 20,4 tonnes/

  • Isobus, la Ropa peut être piloté par n’importe quel terminal de tracteur compatible avec cette norme, ce qui n’est pas le cas de l’écran Cebis de Claas utilisé pour le test.

C. Le Gall