Techagro, une référence en Europe centrale
/
  • Dès l’entrée du salon Techagro, le constructeur local figure en bonne place. Zetor, dont l’usine est située dans la même ville que le salon, à Brno, dans le sud-est de la République tchèque, présente ici le modèle Forterra CL 40 dans une version tracteur forestier.

  • Le salon occupe une dizaine de halls et accueille les principaux acteurs mondiaux du machinisme agricole. John Deere présente par exemple une partie de sa gamme de tracteurs et outils. Il profite du 100e anniversaire de ses tracteurs pour montrer un modèle BR.

  • Sur son stand, Zetor fête de son côté le 20e anniversaire de la gamme Forterra. Durant cette période, le constructeur tchèque aura écoulé 21 500 de ces modèles dans 55 pays.

  • L’un des autres poids lourds du machinisme tchèque est Farmet. La marque propose quelques nouveautés comme ce semoir monograine de précision Impact, dont l’intérêt particulier est son utilisation simple ou sa combinaison possible avec une trémie Falcon SW ou avec une trémie frontale Monsun MF.

  • Les camions agricoles sont bien plus communs en Europe centrale. Ils sont donc exposés en salon comme ici avec ces Mercedes Agro Mover. La société allemande Paul Nutzfahrzeuge GmbH adapte des véhicules commerciaux aux applications agricoles et forestières. Au total, elle transforme et reconfigure chaque année 1 000 véhicules pour des applications agricoles et forestières, de transport, de pompiers ou de mines. Elle emploie 150 salariés.

  • Le constructeur polonais Wielton faisait une démonstration de force en montrant une belle étendue de sa gamme de remorques. Absent en France et assez rare sur les salons de l’Europe de l’Ouest, son marché se situe plutôt en Europe centrale et du Nord.

  • Des exposants amènent aussi des modèles « collector » comme cette moissonneuse-batteuse Claas Colombus produite dans les années 60.

  • Autre particularité dans ce salon situé dans un pays très forestier, un concours mettant en compétition des bûcherons est organisé. L’une des épreuves est un lancer de haches sur cibles.

  • Les accessoires sont nombreux à Techagro, comme ces balayeuses Haaga en démonstration.

  • Non importé en France, Kirovet s’expose à Brno. Deux modèles dont un K 743 est présenté capot ouvert. Son moteur Mercedes lui procure 435 ch.

  • De la machine XXL à l’XXS, il n’y a qu’un pas. Spider fait la démonstration de l’un de ses derniers nés ILD 02. Le robot broyeur se commande à distance et est adapté aux pentes situées au-dessus de bassins ou pour certains fossés profonds.

  • Le salon Techagro se tient dans le parc des expositions de Brno. Initialement construit en 1923, le parc est détruit pendant la Deuxième Guerre mondiale. Sa reconstruction demandera plusieurs millions de couronnes. Après l’arrivée au pouvoir des communistes en 1948, la gestion revient à l’entreprise municipale des Bains de la ville de Brno. Les foires reprennent leur cours. Les années cinquante connaissent, à cause de la guerre froide, un gel des expositions qui reprennent tout de même en 1955. Les nouveaux projets arrivent dans les années soixante-dix.

  • Au premier plan, Manitou bénéficie d’une belle visibilité sur le salon, tant dans les halls que sur les espaces extérieurs. Mais la vedette se trouve juste derrière, un Versatile 610 de 650 ch.

  • Le stand indoor le plus impressionnant est sans conteste celui associant les marques Case IH et Steyr. Ce dernier met particulièrement en avant le tracteur Profi 4145 à transmission semi-powershift S-Control 8, à 24 rapports répartis en 8 sur trois gammes.

  • Les monstres mécaniques veillent sur les machines, mais n’impressionnent pas toujours les enfants.

  • Le Biélorusse Gomselmash exposait deux moissonneuses dont cette Palesse GS16. Ses 530 ch de puissance doivent assurer un débit de récolte de 16 kg/sec.

  • Valtra faisait le show en amenant un modèle T « RedBull Crashed Ice », du nom d’un championnat du monde de patinage de descente extrême. Valtra et Red Bull étant partenaires, les deux marques se sont associées pour réaliser ce tracteur.

  • Merlo montrait son porte-outil Tre Emme MM350X. C’est un six-cylindres Deutz qui l’équipe, développant 350 ch.

  • Dans un pays forestier comme la République tchèque, John Deere exposait aussi en automoteurs forestiers. Porteurs et grues 1070 E, 1110 G et 1170 G s’offraient aux visiteurs.

  • L’outillage était aussi bien représenté sur le salon, démonstration à l’appui.

  • Relativement modeste, Ursus mettait en avant ce 11054 en version forestier.

  • Constructeur tchèque, Novotny mettait en avant ces trois machines en extérieur, notamment le porteur LVS 520, sur la gauche et le 511 au centre.

  • L’étendue du salon permet de croiser des matériels d’élevage ou le plus élémentaire des outils, la charrue. Si Kuhn dispose dans l’un des halls d’un très grand stand, les charrues nordiques Överum sont, elles, exposées à l’ombre des grands, dans un salon qui présente décidément parmi la plus grande diversité de marques et de matériels.

Vincent Gobert