Intermat, un salon toujours plus branché !
/
  • Pour ce salon international qui se tient du 23 au 28 avril 2018, pas moins de 4 halls en intérieur et l’équivalent de deux autres halls en extérieur sont utilisés.

  • Ce rendez-vous des professionnels du BTP couvre les différents secteurs du terrassement et de la construction. On retrouve les principaux constructeurs d’engins de chantier comme ici le stand Komatsu.

  • La tendance de cette année est clairement l’électrique avec de nombreuses nouveautés ou prototypes de machines hybrides ou 100 % électriques comme cette minipelle de chez Eurocomach.

  • Chez le spécialiste de la manutention Waker Neuson, toute une partie du stand est consacré à l’énergie électrique avec plusieurs machines en démonstration.

  • Le fabricant de pelleteuses hydrauliques Kobelco propose un concept de pelle hybride. Le moteur thermique est assisté d’une génératrice électrique. Cette dernière est utilisée pour les mouvements de la tourelle et en complément du moteur thermique pour le mouvement du bras.

  • L’une des sensations de ce salon revient au constructeur français Mecalac. Il présente l’E12, une pelleteuse reprenant l’architecture de sa célèbre 12 MTX, mais celle-ci est entièrement électrique. Elle était en démonstration sur le stand… Quel silence !

  • Même les loueurs se mettent à l’électrique, comme – ici sur le stand de Loxam.

  • Intermat, c’est également des démonstrations, comme avec ces godets de la marque MB capables de trier ou de concasser les gravats.

  • Au rayon démonstration, le suédois Volvo assure le show ! Ici le 4, un tombereau de 40 tonnes est accompagné dans un ballet artistique d’une pelleteuse ECR 355E nl.

  • Hormis Volvo, les principaux constructeurs de tracteurs routiers sont également présents comme Renault, Scania, Mercedes ou encore MAN.

  • Intermat 2018, c’est aussi des célébrations comme chez Doosan avec la construction des 400 000 pelleteuses depuis 1978.

  • Chez Bobcat, on fête les 60 ans de la marque.

  • Toujours au rayon anniversaire, Manitou célèbre les 60 ans du premier chariot élévateur. L’un des premiers modèles est d’ailleurs présent sur le stand, à côté de la toute dernière génération.

  • Ce modèle, le MC5 a été réalisé par Marcel Braud, toujours à la tête de l’entreprise. C’est à la base un tracteur McCormick modifié.

  • Pour la partie agricole, on note la présence d’un tracteur John Deere sur le stand Wirtgen Group. Rappelons que le groupe Deere Compagny a acheté le groupe Wirtgen (Wirtgen, Vögele, Hamm, Kleemann, Benninghoven) en décembre dernier pour la modique somme de 4,6 milliards d’euros.

  • On note également la présence de Fendt qui partage un stand avec Kirpy et Gutzwiller.

  • Enfin, la meilleure vue du salon revient certainement au pilote de cette nacelle de la marque Ruthmann, ici à environ 60 mètres de hauteur. Elle peut monter jusqu’à 88 m. Pratique pour faire les poussières sur son éolienne.

C’est le salon français du BT. Tous les trois ans, Intermat se tient à la fin d’avril au parc des expositions de Villepinte, près de Paris. Intermat a ouvert ce lundi et allie expositions dans les halls et démonstrations à l’extérieur. Cette année, le salon est clairement tourné vers le verdissement des motorisations, avec une multitude de machines électriques ou hybrides présentées sur les différents stands.