InnoRobo 2017 dévoile les automates de demain
/
  • Le tracteur robotisé PUMAgri, développé par le Sitia avec l’appui du Cemagref, est conçu pour embarquer de nombreux capteurs et réaliser divers travaux en fonction des outils embarqués. Il est pour le moment en deux roues motrices.

  • Le porteur 4mob est développé par Sterela. Cette entreprise spécialisée dans les cibles robotisées pour l’armée et les automates d’inspection visuelle pour airbus s’intéresse maintenant aux applications agricoles. Le 4mob est un robot mule capable d’embarquer entre 100 et 300 kg. Des essais sont actuellement en cours en arboriculture. Le 4mob peut être équipé de différents capteurs, par exemple pour la reconnaissance et l’identification des individus.

  • De nombreux exposants proposent des robots humanoïdes, qui remplacent ici les hôtesses et renseignent les visiteurs.

  • Ce robot est conçu pour l’assistance aux personnes âgées ou dépendantes. Son interface de communication est un écran tactile. Son rôle est principalement d’informer en cas d’accident et de faciliter la communication.

  • Cet automate Cogibot est un robot éducatif pour apprendre la mécatronique.

  • Développé par la société rochelaise Shark, Colossus est le premier robot pompier.

  • Cette mule robotisée est aussi développée par Shark. Conçue pour transporter des charges fragiles sur des terrains accidentés, elle pourrait trouver des applications dans l’agriculture.

  • Capable de franchir tous les obstacles, Viking est développé à l’origine pour les plateformes pétrolières et les sites d’extraction de gaz et de pétrole. Ses capacités de franchissement sont intéressantes pour les travaux agricoles dans les parcelles très accidentées.

  • Le stand Team Korea, qui regroupe une dizaine d’entreprises sud-coréennes spécialisées dans la robotique, propose des drones miniatures, dont certains tiennent dans le creux de la main.

  • Toujours sur le stand de la Corée du Sud, ce drone météo est capable de récolter des informations à plus de 2 km d’altitude. Il est aussi capable de réaliser des mesures sur la qualité de l’air.

  • De nombreux constructeurs proposent des bras articulés montés sur chenilles. Les applications agricoles, notamment pour la récolte des fruits, sont nombreuses.

  • Ces textiles intelligents sont capables de récolter des informations sur les individus qui les portent.

  • Le robot Bobby de TBC-France est destiné à la surveillance, notamment dans les secteurs où des humains sont susceptibles de circuler.

  • Différentes solutions d’exosquelettes sont proposées, aussi bien pour les membres supérieurs que pour les membres inférieurs.

  • Les batteries conditionnent les futurs développements des robots autonomes. La priorité est de diminuer fortement le temps de charge.

  • Le clou du salon : ces poissons – robots sur le stand de la Corée. L’objectif est de créer des parcs aquatiques au cœur des villes avec des parcours d’aventure au milieu de poissons préhistoriques et de requins robotisés.