« Notre combat prioritaire reste les retraites, et particulièrement la revalorisation des plus faibles, a affirmé Claude Berger, président de la Section nationale des anciens exploitants (SNAE), devant ses adhérents. Avec une retraite moyenne de 750 euros, une augmentation est aussi nécessaire pour tous si on veut éviter que le pouvoir d'achat des retraités ne continue à se dégrader. »

par Marine Gramat et Alain Cardinaux

(publié le 10 mars 2010)