Rabaud se dote de nouveaux outils pour « envoyer du bois »
/
  • Basée depuis sa création en 1980 à Sainte-Cécile, en Vendée, la société Rabaud emploie 200 salariés et a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 29,1 millions d’euros. Un nouveau bâtiment a été construit fin 2016 (bâti au fond à droite). Cette construction fait suite à l’achat de 2 lasers tôle. La décision relative à cet investissement a fait l’objet d’une nouvelle réorganisation de la production.

  • Les nouveaux produits sont imaginés et dessinés dans le bureau d’études de Rabaud. La PME est constructrice d’équipements agricoles, forestiers, BTP, espaces verts et machines spéciales pour le traitement de sols.

  • Deux lasers de découpe tôle avec chargeur et possédant une technologie fibre optique sont installés depuis peu dans le nouveau bâtiment. Le montant de l’investissement pour ces machines s’est élevé à 2 millions d’euros.

  • Détail d’un laser de découpe en plein travail.

  • En plus des postes de soudure manuels, Rabaud a investi en 2013 dans un robot de soudure.

  • Accrochage des pièces en amont de la chaîne de peinture.

  • Sortie des pièces de la chaîne de peinture avec l’une des couleurs du constructeur vendéen.

  • Montage de fendeuses F16 Eco. Leur puissance est de 16 tonnes. Elles offrent un dégagement de 1,08 m. Claude Rabaud a créé sa première fendeuse de bûches hydraulique et décidé de la commercialiser lui-même en 1976.

  • La production des machines est gérée à l’aide d’un outil informatique de traçabilité.

  • Chaîne de montage des balayeuses aligneuses pour tracteur Supernet.

  • Pour améliorer ses prototypes et recevoir un maximum de remarques et d’informations critiques, Rabaud envoie ses premiers jets dans des fermes partenaires.

  • La remorque forestière avec grue Xylotrail 11 était en essai sur l’exploitation de Samuel Goubin, dans les Côtes-d’Armor, en début d’année 2017. C’est ici Clément, le fils de Samuel Goubin, qui met à rude épreuve une version de la remorque sur leur exploitation bretonne.

  • La remorque Xylotrail 11 tire la fin de son nom de son PTAC de 11 tonnes. Homologuée sur route à 25 km/h, elle dispose d’un freinage hydraulique sur toutes les roues, d’essieux boggies boulonnés et déplaçables. Le modèle de grue est de 6,70 ou 8 m. Ce Xylotrail 11 est entièrement fabriqué par l’entreprise vendéenne, sauf la couronne. Ce nouveau produit illustre l’intérêt particulier de la marque aux couleurs sang et or pour la filière bois énergie. L’activité représente désormais presque la moitié de son chiffre d’affaires. Suit l’équipement d’entretien pour 17 % du CA.

  • Suite à l’essai de cette remorque, Samuel et Clément ont fait remonter plusieurs avantages et défauts à Rabaud. Si les points forts sont par exemple la prise en main et le déport latéral lors des manœuvres, « plusieurs parties ont souffert à cause des chocs et il faudra les protéger », ont fait savoir les Goubin. Autant de retours riches d’enseignements pour Rabaud et son bureau d’études. La PME pourra ainsi présenter un outil plus performant lors des salons puis des démonstrations.

Vincent Gobert