Les entrailles de l’usine de fabrication Dangreville
/
  • Les innovations comme le nouvel épandeur qui sera présenté au Sima, sortent de l’usine de Caulières, dans la Somme. Le site est couvert sur un hectare, divisé en plusieurs bâtiments.

  • L’acier est stocké à plat, avant d’être transféré vers l’atelier de découpe au laser, puis vers les plieuses et perceuses avant que les différents éléments soient soudés.

  • Les éléments sont soudés sur des gabarits. L’opérateur apporte les finitions. Un robot de soudure est également utilisé pour les pièces compliquées à assembler ainsi que la fabrication des fonds mouvants pour les épandeurs à fumier.

  • Les plans de fabrication sont représentés sur des feuilles de grande échelle, avec toutes les cotes, en vue 2D et 3D.

  • Dangreville fabrique la totalité des pièces mécano-soudées à l’image de la chaîne Vaucansson, qui a fait la réputation de la marque.

  • Le site bénéficie de ponts roulants de 2 à 5 tonnes pour manipuler les éléments pendant les phases de construction.

  • Des rails relient les différents bâtiments. Les éléments sont ainsi transportés aisément, sans bruit, de la fabrication au montage en passant par le grenaillage et la cabine de peinture.

  • La cabine de peinture est assez volumineuse pour accueillir les plus gros éléments, comme cette caisse de benne monocoque.

  • En plus des épandeurs à fumier, tonnes à lisier, bétaillères et autres matériels pour l’agriculture, Dangreville fabrique des porte-chars.

  • Les innovations sortent tout droit du bureau d’études. Le constructeur mise sur les innovations pour avancer. La philosophie de l’entreprise est également de proposer du matériel de qualité au lieu de faire des grandes séries de produits pour ses clients.

  • Une des innovations phare du Sima sur le stand de Dangreville sera cet épandeur de 3,30 m de largeur, à caisse déportée au travail grâce à l’axe du timon piloté hydrauliquement.

  • L’innovation majeure du Sima 2017 est l’épandeur à fumier intelligent. Le voici en représentation 3D.

  • Pour finir, un peu d’histoire. La création de l’entreprise Dangreville remonte en 1910. Le petit musée à l’entrée de l’usine témoigne de l’activité de maréchalerie, serrurerie et le charronnage.

  • L’un des premiers outil agricole commercialisé par Dangreville est ce chargeur monté sur l’avant d’un tracteur.