Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Kverneland lance l’U-Drill de 4 mètres repliable en deux versions, à simple trémie et double trémie. Ce semoir rapide combiné à disques permet l’implantation des cultures dans un itinéraire cultural simplifié. Le nouvel élément de semis à double disque ouvreur CD atteint une force de pénétration de 100 kg, réglable depuis la cabine du tracteur. Grâce à un faible angle d’attaque, le disque rentre facilement en terre et les projections de terre sont limitées à vitesses de travail élevées (18 km/h). L’U-Drill plus propose différentes méthodes de placement de l’engrais. La première version propose un placement dans la deuxième rangée de disques pour positionner l’engrais ou le second produit tous les 25 cm entre deux lignes de semis. Il est également possible de placer l’engrais ou la deuxième semence dans chaque ligne de semis grâce à l’élément semeur à double entrée CD. En option, l’utilisateur aura également le choix entre placer l’engrais entre deux lignes de semis tous les 25 cm ou dans chaque ligne de semis.

  • Manitou a été récompensé d’une médaille de bronze pour son système EcoStop. Le principe est simple : le moteur se coupe automatiquement lorsque ce dernier est au ralenti et sans conducteur en cabine. Le dispositif est paramétrable à partir de 1 minute jusqu’à 30 minutes d’inactivité. En élevage, un chargeur télescopique passe plus 15 % de son temps à tourner au ralenti, pendant que l’agriculteur effectue d’autres travaux dans la stabulation et la cour de la ferme. EcoStop se donne pour objectif de réduire la consommation et le nombre d’heures du moteur en coupant le contact. L’Eco Stop s’active et se désactive très facilement en une pression via un bouton DSB (Double Switch Button) situé en cabine à portée de main. Disponible sur la quasi-totalité de la gamme agricole MLT, cette option est également accessible en seconde monte sur les modèles MLT produits depuis le mois de septembre 2018.

  • Trimble a été récompensé d’une médaille de bronze au palmarès du Sima pour sa balise Bluetooth A-100. Cette petite balise sert à identifier un outil, un chauffeur, voire un automoteur. Elle diffuse un signal sur une fréquence choisie par l’agriculteur. Elle est dotée d’une batterie remplaçable dont la durée de vie est de cinq ans. Polyvalente, elle peut servir de compteur de balles lorsqu’elle est placée sur la porte d’une presse ou de détecteur de véhicule si le chef d’exploitation l’installe à l’intérieur de la cabine. Elle peut aussi identifier le chauffeur si elle est attachée à son trousseau de clés, par exemple. Lorsqu’une balise A-100 est installée sur un matériel, le logiciel Precision-IQ qui recueille ses informations modifie les paramètres automatiquement. Par exemple, si le chauffeur dételle un déchaumeur à dents de 6 mètres pour travailler avec un modèle à disques de 4 mètres, l’écran modifie automatiquement la configuration de l’outil dans le suivi du chantier. Le système peut aussi indiquer le dernier emplacement connu de l’outil et lui affecter des heures d’utilisation, par exemple pour la facturation en Cuma.

  • Kuhn propose désormais le système AutoSpray avec des porte-jets intelligents équipés de la technologie PWM (Pulse Width Modulation ou pulsation à longueur modulée). Cette technique permet de dissocier la pression de pulvérisation du débit de la buse. Le flux de pulvérisation est fractionné en 20 micropulsations par seconde (20 hertz), et le système pilote le temps d’ouverture des micropulsations. Les pulsations des porte-jets Autospray sont cadencées en quinconce le long de la rampe. En cabine, le chauffeur n’a plus à se soucier de la pression en fonction des nombreux paramètres (dose, vitesse et donc taille de gouttelette). Il lui suffit de renseigner sur le terminal Isobus la dose ainsi que la taille de gouttelette souhaitée.