Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • C’est sous le signe de la robotique que Lely célèbre ses 70 ans d’existence avec une nouvelle version de son robot repousse-fourrages Juno. Celui-ci est équipé de plus de fonctions que son prédécesseur. Pour pouvoir se déplacer d’un bâtiment à un autre sans se salir et risquer de contaminer les aliments, Juno est désormais capable de se surélever. Grâce au système de levage de la jupe, il est capable de se déplacer sur des terrains accidentés et inclinés jusqu’à 15 %. Toujours dans une optique de changement de bâtiments, le robot dispose d’un système de détection et de déverrouillage des portes afin d’ouvrir ou de fermer ces dernières automatiquement. S’inclinant à gauche comme à droite, le nouveau Juno est capable de faire demi-tour pour pousser l’aliment dans deux directions. On évite ainsi nombre d’allers-retours sans action. Avec une application fonctionnant sur Android disponible en juin, il sera possible de programmer les horaires et les réglages de poussée depuis son téléphone. Les capteurs à ultrasons situés sur ce qui s’apparente à un manche ont une portée plus importante pour un maximum de précision. Cela lui permet également d’adapter sa distance de poussée lorsque l’aliment n’est pas réparti de manière homogène le long de la stabulation. La durée de vie de la batterie a été améliorée pour atteindre les 5 km par jour. Le passage du Juno est sécurisé en l’arrêtant complètement en présence d’obstacle. Mais pour ne pas être constamment dérangé par les vaches, le Juno délivre une légère décharge électrique lorsqu’il entre en contact avec un corps étranger, dissuadant ainsi les animaux de réinterférer avec lui.

  • Le spécialiste allemand de la récolte des fourrages Krone lance un nouveau combiné de faucheuses. L’EasyCut B950 Collect est équipé d’un groupeur d’andain à vis sans fin. Les vis de 45 cm de diamètre disposées derrière le lamier EasyCut, sont entraînées par un renvoi d’angle. L’absence de conditionneur rend l’ensemble de 9,45 m plus léger qu’une faucheuse conditionneuse classique. Il est donc moins gourmand en puissance et en carburant. Du côté pratique, la machine propose trois variantes de dépôt : andainage central, dispersion large partielle ou dispersion large. Tous ces modes sont pilotés depuis la cabine du tracteur. Les faucheuses sont portées en leur centre de gravité et guidées par bras pour le suivi du sol. Par ailleurs, la suspension hydraulique permet au chauffeur de la régler en continu depuis son siège. Le relevage latéral individuel rend plus aisé le travail dans les parcelles inégales.

  • Lucas G. distribue désormais les produits Anderson sur la France. Le salon de l’herbe a été l’occasion pour le constructeur vendéen de présenter la RBM2000 Pro, une remorque autochargeuse conçue pour manipuler les balles enrubannées. Elle peut charger, transporter et décharger jusqu’à 20 bottes d’un diamètre de 1,20 à 1,50 m par passage sans avoir besoin de descendre de la cabine. Il n’est pas non plus nécessaire de s’arrêter pour charger une balle.