Philippe Collin, porte-parole de la Confédération paysanne, réagit à la communication de la commission de l'agriculture du Parlement européen sur la réforme de la Pac. « C'est une déception, attaque tout de go, le responsable syndical. On s'aperçoit qu'au fil du temps les mesures positives qui allaient dans le sens des agriculteurs qui occupent les territoires, qui permettent aux petits et moyens paysans d'avoir des aides suffisantes pour accompagner leurs revenus, sont détricotées méticuleusement. »

Interview : Alain Cardinaux – Images et son : Marine Gramat

Lire également :