Xavier Rousselin, responsable du marché des grandes cultures à FranceAgriMer, voit « deux traits dominants » dans la publication récente du rapport mensuel de l'USDA. Ce dernier a en particulier annoncé une production de maïs américain supérieure d'au moins 9 millions de tonnes par rapport au mois précédent. « La très forte hausse de la consommation du même ordre de grandeur au niveau mondial du maïs mange » toute la disponibilité de cette céréale. Par ailleurs, « la révision du bilan américain du blé tendre, avec une baisse des importations d'environ 1,5 million de tonnes », a eu pour conséquence « la baisse des bourses américaines ». « Ça va faire remonter légèrement les stocks au niveau mondial, commente X. Rousselin, mais sans avoir une grande influence... »

Réalisation : Marine Gramat

Lire également :