« Il est important de comprendre les préoccupations de nos collègues des autres pays. Il est important aussi de faire valoir nos préoccupations, de faire passer des messages et de faire en sorte qu'on puisse avoir des accords », a déclaré le président des chambres d'agriculture (APCA), Guy Vasseur, le 15 mars, en présentant les missions menées en Pologne et en République tchèque.

« Des accords qui permettront, je l'espère, que les lignes politiques des gouvernements bougent », ajoute-t-il.

Les points d'accord dégagés avec les représentants polonais et tchèques portent notamment sur la nécessité de maintenir un budget européen important pour la Pac, d'avoir un premier pilier « qui soit l'élément fondamental » de l'ensemble de la Pac, sur la simplification, la régulation, détaille-t-il.

Marine Gramat