Jeudi matin dès 8 heures, sur la place de la Bastille à Paris, comme dans plusieurs communes de banlieue, c'était opération « Solidarité et vérité de prix » sur les fruits et légumes, organisée par le Modef. Le syndicat proche du Parti communiste a écoulé près de dix tonnes de fruits et de légumes frais, vendus directement aux consommateurs, comme il le fait traditionnellement depuis quinze ans, pour dénoncer les marges abusives réalisées par la grande distribution, selon le syndicat. « C'est une opération éclair et réussie », s'est félicité Raymond Girardi, président du Modef, qui voulait par cette action symbolique défendre le pouvoir d'achat des producteurs. A 10 h 45, il ne restait sur place qu'un tas de cagettes et de palettes vides, signe de l'engouement des Parisiens pour ce déballage estival de tomates, melons, nectarines, prunes, poires, salades et pommes de terre, acheminés depuis le Lot-et-Garonne.

par Bruno Vitasse