Gilles Rousseau, président de la Fédération française des marchés de bétail en vif (FMBV) met en avant le regroupement des structures pour enrayer l'érosion continue des apports sur les foirails. "Les restructurations sont dans l'air du temps: grands groupes de viandes, communauté de communes... Sur les marchés, les opérateurs veulent des apports importants et plusieurs catégories d'animaux car beaucoup sont à la fois acheteur et vendeur. Nous aussi, nous devons nous restructurer", explique-t-il. "Il faut donner aux foirails une nouvelle structure juridique et que les opérateurs puissent participer à la vie du marché", ajoute Gilles Rousseau.

par Bruno Vitasse et Carole Hiet

(le 15 avril 2009)