Le blé français est actuellement très compétitif, même par rapport à la mer Noire. « Nos prix sont meilleurs que les leurs », soulignait Christian Vanier, directeur des filières à FranceAgriMer, le 19 mai, à l'issue du conseil spécialisé des céréales.

« Nous sommes sur une très bonne année qui n'est pas celle qu'on a imaginé il y a quelques mois », a-t-il précisé. Les exportations de blé vers l'Union européenne et les pays tiers ont été revues à la hausse, tout comme l'utilisation par les fabricants d'aliments du bétail en France. Ce dernier point est une « bonne nouvelle », a affirmé Christian Vanier.

Marine Gramat