Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Un héritier digne de ce nom
/
  • Lancé quelques jours après notre essai, le Rubin 10 est le remplaçant du Rubin 9. La nouvelle gamme du constructeur commence à 2,5 mètres pour finir à 7 mètres.

  • L’attelage du Rubin se fait sur les trois points du tracteur. Ce dispositif est plus contraignant et n’apporte pas d’avantage technologique. Lors des phases de dételage, il faut faire attention à bien verrouiller la tête d’attelage pour éviter qu’elle ne bascule. Un magasin pour les distributeurs prend place d’un côté du timon.

  • Ce déchaumeur nécessite trois distributeurs. Ils sont équipés de poignées pour faciliter le branchement. Un capuchon de couleur est associé à leurs fonctions. Un autocollant placé sur le timon d’attelage rappelle l’attribution de chaque couleur. C’est pratique mais il ne faut pas perdre les capuchons.

  • Les roues sont toujours placées à l’arrière de la machine comme sur le Rubin 9. Le châssis se compose de plaques, auxquelles sont reliées les différentes poutres soutenant les organes de la machine. Le repliage s’effectue en trois parties à l’aide de deux vérins. Ainsi des disques restent sous la machine une fois repliée.

  • Lemken a équipé son Rubin de 40 disques de 635 mm de diamètre. Ce sont les plus grands disques de ce test. La grande nouveauté est qu’ils sont montés en X. Les disques possèdent un angle d’entrure de 20 degrés, alors que l’angle d’attaque est de 17 degrés pour la rangée de devant et 15 degrés pour la rangée arrière.

  • Un disque de bordure plat et lisse est placé de chaque côté de la machine. Il équipe le Rubin en standard. En revanche, il faudra sortir les clés pour le régler. Trois positions différentes sont proposées.

  • La sécurité des disques fonctionne avec un ressort. Le dispositif amortit le retour du disque à sa position originale lorsque la sécurité se déclenche. Chaque disque possède son étançon et son propre ressort.

  • Le double rouleau barre est monté sur un balancier libre. Les deux font 400 mm de diamètre. C’est la seule machine du test équipée ainsi.

  • Le Rubin est le seul du test à intégrer deux modules d’émiettement. La herse à paille, placée entre les deux rangés de disques, est complétée par une rangée de crosses placée avant le rouleau pour augmenter le nivellement.

  • La herse à paille comme la rangée de crosses sont ajustables en hauteur. Lemken a développé pour ce faire un système de crémaillère qui s’actionne depuis chaque côté de la machine, plus besoin de se faufiler à l’intérieur de la machine, un vrai confort.

  • Le réglage de la profondeur de travail est hydraulique de série. En tout, quatre vérins sont utilisés. Le dispositif fonctionne sans cale. Une réglette placée sur le côté de la machine indique la profondeur de travail avec une petite flèche rouge.

  • La vue sur les disques est bonne, et la réglette de la profondeur se voit bien même au travail.

  • Notre Rubin était équipé du semoir à petites graines. Il est placé sur l’essieu de la machine, à l’arrière de l’outil. Lemken lui associe une petite passerelle, équipée d’une échelle pour faciliter son accès. Il est fourni par APV, mais possède les couleurs du constructeur allemand. Les descentes débouchent juste avant les rouleaux barres.