Pour élaborer leur projet « Tous acteurs de la filière du lait de demain », les Jeunes Agriculteurs (JA) ont rencontré les coopératives et les industriels privés, mais aussi la Confédération paysanne, la Coordination rurale et la FNPL, explique Jérémie Bolon, membre du conseil d'administration des JA.

« Lors de nos rencontres avec les autres syndicats, nous avons peu senti de divergences et plutôt eu la sensation que nous avions des points identiques », déclare-t-il.

Dans leur projet, les JA mettent en avant « une interprofession européenne qui aurait la possibilité de gérer les risques et les crises. Il y aurait aussi un indicateur sur la production européenne qui permettrait d'avoir de la réactivité ». « La nouveauté de cette interprofession est une cellule d'exportation pour les produits industriels », ajoute Jérémie Bolon.

Interview : Eric Roussel. Images et son : Marine Gramat.

Lire également :