Pascal Burlat, agriculteur dans la Marne, a choisi d'implanter des Cipan (cultures intermédiaires pièges à nitrates) « Agrifaune » afin de protéger la petite faune de la plaine champenoise : perdrix grise, lièvre, etc. Ces intercultures réunissent les avantages agronomiques des Cipan classiques et procurent abri et nourriture à la faune sauvage. Pour Pascal Burlat, « quitte à généraliser les Cipan autant les optimiser ».

Patrick Morel

(le 11 janvier 2009)