Du côté des cultures de printemps, le maïs semble tirer son épingle du jeu malgré le temps sec du printemps. Les premières récoltes de tournesol et de soja ne semblent pas mauvaises non plus. La situation a été plus compliquée en luzerne.

Pas d’optimisme sur les prix

Les prix, en ce qui les concerne, ne satisfont personne, que ce soit sur céréales ou cultures de printemps. « On a fait beaucoup de sarrasin cette année, mon père avait l’habitude de dire : quand on fait beaucoup de sarrasin, c’est que l’agriculture va mal », raconte ce paysan à la retraite. Sagesse des anciens, qui semble toujours d’actualité.

Tanguy DhelinJournaliste web