Organisée par le Modef, la vente annuelle de quelque 50 tonnes de fruits et légumes « au juste prix » a eu lieu à Paris et dans sa banlieue ce jeudi 18 août 2016. Premier objectif : dénoncer « les marges abusives de la grande distribution ».

Mais cette année, le message était double : les agriculteurs venus du Lot-et-Garonne ont également tenu à informer les consommateurs sur les fruits et légumes importés des pays tiers et traités avec des produits phytosanitaires interdits en France.

Dénoncer le « dumping sanitaire »

« C’est ce que nous appelons du dumping sanitaire », souligne Raymond Girardi, le vice-président du Modef. Autrement dit, une concurrence déloyale que subissent les agriculteurs français. « Nous demandons l’interdiction de l’importation des produits qui auraient été traités avec des phytos interdits en France. »

Le vice-président du syndicat propose également de « procéder à une enquête internationale qui définira, pays par pays, les molécules utilisées et le mode de contrôle mis en place ». Le 1er août 2016, le Modef avait d’ailleurs adressé une lettre ouverte à ce sujet au Premier ministre.

Au printemps dernier, l’interdiction du diméthoate pour le traitement des cerises avait mis en lumière cette distorsion de concurrence. La France avait alors pris l’initiative d’interdire l’importation de cerises traitées au diméthoate et avait été rejointe par d’autres pays européens.

Une initiative soutenue par la Confédération paysanne

« La France doit poursuivre l’initiative prise sur le diméthoate et l’étendre à tous les pesticides en choisissant ce qu’elle importe […] », a abondé la Confédération paysanne dans un communiqué de soutien à l’action menée par le Modef, diffusé ce 18 août 2016.

« Les cas où il n’existe aucune alternative technique à un pesticide doivent faire l’objet d’une recherche massivement soutenue, estime le syndicat. Mais dans la majorité des cas, l’abandon des pesticides requiert avant tout des mesures économiques et commerciales, car les alternatives existent déjà. »

Adèle MagnardJournaliste-reporter d’images