Krone KW 7.92/8
/
  • Le châssis de la KW a la particularité d’être porté par un surchâssis. La section de poutre est de 16 x 9 cm. Il supporte les 8 toupies.

  • L’entraînement de chaque segment de la faneuse passe par une transmission sans entretien Octolink. Un couple conique avec démultiplication anime chaque toupie.

  • L’écart entre les toupies est identique. Chaque toupie est dotée de cinq bras. Les dents sont montées dans les barres, formés de tubes.

  • L’angle de piquage est réglable selon quatre possibilités. Les dents sont aussi réglables par une vis de type « BTR ». Ce réglage les positionne plus ou moins pointées en avant.

  • La roue de terrage proposée en option par Krone facilite le suivi du sol. Le troisième point est monté dans une lumière. Le réglage de la hauteur de travail des dents est démultiplié par plusieurs trous.

  • Les bras de la KW 7.92 sont cintrés, comme le reste des faneuses Krone. Les dents asymétriques mesurent 30,5 et 32 cm. Le recroisement entre toupies est de 30 cm.

  • Au travail, les mouvements de la machine sont libres grâce à des stabilisateurs latéraux composés de ressorts de pression logés dans un tube coulissant. Au transport, les silentblocs encaissent les chocs.

  • D’une toupie l’autre, les dents sont différenciées par un code de couleur. L’herbe s’emmêle autour des spires des dents.

  • La commande pour passer en mode fanage de bordure consiste à tourner une vanne hydraulique. La KW nécessite uniquement un simple effet.

  • Les roues des toupies extérieures se positionnent naturellement l’une au-dessus de l’autre au repliage. Les panneaux rouge et blanc intègre les feux de signalisation.

  • Avec une hauteur de remisage n’excédant pas les 3,15 m, au transport elle ne dépasse que de très peu la hauteur de la cabine.