Un chantier simplifié avec l’ensileuse à caisson
/
  • Plus de 45m3 de trémie, 6 roues basse pression et un gros V8 pour propulser le tout. Ce sont les mensurations de l’ensileuse de Francis Desimpel, et son fils Julien.

  • Le père et le fils sont à la tête d’une entreprise de travaux agricole située à Champ-sur-Bars (Aube). L’ETA se focalise surtout sur l’ensilage avec plus d’une dizaine de machines.

  • Pour l’ensilage de céréales immatures destinées aux éleveurs ou à la méthanisation, l’entreprise a également investi dans plusieurs coupes directes afin de répondre rapidement à la demande.

  • C’est principalement Julien Desimpel qui travaille avec la machine. Il réalise entre 200 et 300 heures par an, avec la coupe directe, la récolte de luzerne ou encore le maïs.

  • La machine a été conçue et fabriquée en 1993 par la société belge Dewulf. À l’époque, l’entreprise souhaitait une ensileuse avec un grand volume de caisse. Le but était de reprendre le principe des débardeuses à betteraves pour l’adapter à l’ensilage.

  • Pour le déchargement, la caisse s’élève pour vider directement dans une benne voire un camion semi-remorque. Le fond de la caisse reçoit un tapis mouvant.

  • Une télécommande permet de piloter depuis l’extérieur la vidange de la caisse. Ainsi, le chauffeur ajuste plus facilement le remplissage des remorques.

  • Pour limiter la hauteur de la caisse, et donc de la machine sur la route, les rehausses se replient hydrauliquement avec 4 vérins.

  • Les rehausses coulissent le long de la caisse. Une fois dépliées, le volume de la trémie est augmenté.

  • L’ensemble du bloc hacheur (rouleaux d’alimentation, rotor de coupe, goulotte d’éjection…) est issu d’une ensileuse New Holland.

  • Comme le bloc hacheur, la cabine, et donc toutes les commandes, proviennent d’une machine New Holland.

  • Côté motorisation, l’ensileuse reçoit un V8 Scania de plus de 600 ch. Celui-ci est couplé à une transmission hydrostatique. Les trois essieux sont moteurs.

  • Pour limiter le tassement, la machine est entièrement équipée de pneumatiques basse pression.

  • En plus de l’articulation, les deux essieux arrière sont directeurs pour faciliter les manœuvres.

  • Au travail, la trémie est à l’horizontale. L’ensileuse est ici utilisée avec une coupe directe pour l’ensilage de seigle immature.